allergie-gluten

Qu’est ce que l’allergie alimentaire au gluten ?

L’allergie alimentaire au gluten

Alors qu’il se trouve dans la plupart des aliments que nous consommons, le gluten n’est pas apprécié par tout le monde. Certaines personnes y développent des allergies, d’autres font une intolérance à cet élément devenu populaire dans nos plats, et même dans certains produits manufacturés. Quelles différences opérer entre allergie et intolérance et comment s’en sortir ?

Allergie et intolérance, que retenir ?

Il existe une différence entre une allergie et une intolérance au gluten. Une personne qui fait une allergie au gluten verra son organisme développer une réaction considérée comme excessive face gluten. En d’autre termes, la plus petite particule de gluten présente dans l’organisme sera systématiquement traitée comme nocive et dangereuse. Le corps produira donc de l’histamine pour s’en débarrasser, ce qui engendrera la multiplicité des symptômes dont nous parleront plus bas.

La situation est un peu moins critique dans le cas de ceux qui font une intolérance au gluten. Dans leur cas à eux, la présence de gluten n’induit pas forcément, ou du moins pas immédiatement des réactions de l’organisme. En effet, ici, le gluten peut être ingéré en faible quantité. Si la consommation est continue, les symptômes peuvent finir par apparaître et obliger la personne concernée à adopter un régime stricte sans gluten.

Ce qu’il faut savoir du gluten

Le gluten est, en fait, une protéine qui est notamment présente dans le blé, l’orge, l’avoine, etc. On le retrouve donc dans des produits alimentaires dérivés comme le pain, la pizza, les pâtes alimentaires, le soja, ainsi que dans certains bouillons et soupes. On le trouve même dans quelques produits industriels dans lesquels il peut servir de liant. Toujours est-il que c’est un produit naturel. Il est possible de savoir à l’avance si une personne est allergique ou intolérante au gluten en procédant à des tests cutanés et sanguins.

Les manifestations des allergies et des intolérances

Les malaises provoqués par l’allergie au gluten sont nombreux. Il peut s’agir d’éruptions cutanées, de démangeaisons, de difficultés respiratoires, de gonflement de la gorge, etc. Pour les cas les plus alarmants, cela peut se traduire par un œdème de Quincke ou par un choc anaphylactique. Dans le cas de ceux qui font une intolérance, il peut apparaître la maladie cœliaque, qui se traduit par une affection des parois intestinales.

Quelques dispositions à prendre

Chez les enfants, l’allergie alimentaire au gluten concernerait une marge d’environ 0,3 %. Pour y faire face, il faut s’abstenir du gluten, donc ne pas en consommer quelle qu’en soit la forme. Une autre façon de s’aider consiste à faire attention à vos achats quand vous êtes dans un supermarché. Évitez les produits qui ne sont pas marqués par un épi barré. L’épi barré est, en fait, le symbole de l’association des intolérants au gluten. Par contre, il faut attirer l’attention sur le fait qu’ici il est bel et bien question des intolérants, car les produits en question contiennent du gluten mais à faible dose (20 mg/kg).

Pour ce qui concerne les allergiques, tout doit être évités : pains, pâtisseries, pâtes, semoules, produit marqués avec un épi barré, fromage à tartiner, charcuterie, conserves à l’étuvé, friandises, et même la bière sauf si elle est certifiée sans gluten.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.