maladie-crohn

Maladie de Crohn : Symptômes, Traitements

Qu’est ce que la maladie de Crohn ?

La maladie de Crohn est un type de maladie inflammatoire de l’intestin (MII). La maladie de Crohn provoque une inflammation du tube digestif, qui peut entraîner des douleurs abdominales, une diarrhée sévère, de la fatigue et une perte de poids.

La cause de la maladie de Crohn n’est pas entièrement comprise. Les médecins pensent que des gènes, des virus ou des bactéries peuvent déclencher le développement de la maladie de Crohn. Les chercheurs s’attendent à ce que l’environnement les facteurs de risque et l’alimentation jouent un rôle important.

Quels sont les symptômes de la maladie de Crohn ?

Les symptômes de la maladie de Crohn comprennent :

  • sensibilité ou douleur abdominale,
  • diarrhée fréquente, de ou une diarrhée sanglante,
  • fièvre et fatigue,
  • perte de poids et malnutrition, dans les cas graves.

Comment la maladie de Crohn affecte-t-elle votre vie ?

Bien que l’inflammation de la maladie de Crohn soit généralement localisée dans le tube digestif, elle peut provoquer un large éventail de symptômes qui peuvent également concerner d’autres systèmes corporels tels que les articulations ou la peau. Si la maladie touche l’intestin grêle, elle peut entraîner une mauvaise absorption des nutriments contenus dans les aliments. En cas de trou dans la paroi intestinale (fistule), les déchets et les matières nocives peuvent quitter l’organisme et pénétrer dans d’autres organes et tissus, provoquant potentiellement une infection. L’inflammation causée par la maladie de Crohn peut entraîner de graves complications telles que le cancer du côlon.

La maladie de Crohn peut entraîner les complications suivantes :

  • malnutrition et perte de poids,
  • anémie (faible nombre de globules rouges) qui entraîne de la fatigue,
  • amincissement des os (ostéoporose),
  • calculs rénaux ou biliaires,
  • inflammation dans d’autres parties du corps

Comment débute la maladie de Crohn ?

La maladie de Crohn débute par une réponse anormale du système immunitaire de l’organisme. Cela amène l’organisme à attaquer ses propres tissus dans les zones touchées par la maladie de Crohn.

La cause spécifique de la maladie de Crohn n’est pas entièrement comprise, mais les scientifiques pensent que les gènes et les facteurs de risque environnementaux jouent un rôle. Les facteurs de risque peuvent inclure

  • le tabagisme
  • l’âge
  • génétique

Quels sont les facteurs qui augmentent le risque de maladie de Crohn ?

La maladie de Crohn est plus fréquente (1,5 à 2 fois) chez les fumeurs et les ex-fumeurs que chez les personnes n’ayant jamais fumé. Le risque de développer la maladie de Crohn est également plus élevé chez les personnes dont des proches sont atteints de la maladie. Ces membres de la famille peuvent être plus susceptibles de partager certains gènes qui sont plus fréquents chez les personnes atteintes de la maladie de Crohn que chez celles qui n’en sont pas atteintes.

Bien qu’aucun gène unique n’ait été identifié comme étant à l’origine de la maladie de Crohn, les chercheurs pensent qu’un certain nombre de gènes hérités peuvent contribuer à la maladie de Crohn. Les personnes qui ont des parents atteints de MII, comme la maladie de Crohn et les ulcère sont un risque plus élevé de développer une MII.

Retrouvez également nos articles sur la maladie de charcot, l’hépatite A et sur quel régime alimentaire adopté pour l’hépatite A.

Comment la maladie de Crohn est-elle diagnostiquée ?

La maladie de Crohn peut être difficile à diagnostiquer sur la base des seuls symptômes initiaux, car ces symptômes sont également communs à d’autres affections intestinales. Plusieurs étapes peuvent être nécessaires avant qu’un médecin puisse poser un diagnostic officiel de la maladie de Crohn. Ces étapes comprennent :

  • antécédents médicaux et examen physique,
  • des analyses de selles pour vérifier la présence de sang caché,
  • radiographie de l’intestin.

La maladie de Crohn est-elle héréditaire ?

Dans certains cas de maladie de Crohn, une personne possède un gène anormal qui augmente le risque de développer l’affection. Dans ce cas, les autres membres de la famille peuvent avoir un risque de développer la maladie. Cependant, il n’y a généralement pas d’antécédents de maladie de Crohn dans les familles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.